Aeonium tabuliforme
  • Aeonium tabuliforme

Aeonium tabuliforme

0,00 €
TTC

Que l'on fasse référence à la forme d'une table ('tabuliforme') ou à celle d'une assiette ('Dinner Plate Aeonium' pour les Anglais), on ne peut pas se tromper : cet aeonium est radicalement plat et, pour continuer avec les images, il est rond comme un disque ! Plus surprenant encore : à la différence de tous les autres aeonium, y compris glandulosum auquel il ressemble, son unique rosette ne se referme pas en été. Il reste sans relief, et pourtant il ne manque ni d'originalité ni de beauté.

Quantité
Actuellement en culture

PayPal

Il n'est pas facile de comprendre comment une espèce d'aeonium a pu évoluer au point d'atteindre une forme aussi originale. Mais en l'observant de très près dans ses lieux favoris de croissance, sur les falaises les plus verticales du nord de l'île de Tenerife, dans des lieux frais et humides, quelques pistes s'ouvrent. Elles permettent à la fois d'expliquer son originalité et ce qu'il lui faut en culture :

- l'aeonium tabuliforme pousse le plus souvent sur les faces nord, en des escarpements où l'eau ne manque pas même en été. On reconnait aussi ce besoin de fraicheur à la couleur vert pâle de ses rosettes. C'est pour cela que vous devrez absolument le protéger des ardeurs du soleil en plein été. S'il y est trop exposé, une bonne partie de ses feuilles risque de brûler, de brunir puis de sécher. Votre aeonium s'en remettra mais il lui faudra un certain temps pour retrouver sa forme et sa beauté.

- cet aeonium a des rosettes particulièrement resserrées. Il semble que ce soit un moyen pour lui de conserver l'humidité sans qu'elle ne s'évapore ou ne s'évade en passant entre les feuilles. Ça n'est pas possible puisqu'il n'y a aucun espace ! Mais attention : autant il aime goûter à cette humidité et s'en abreuver, autant il ne supporterait pas que de l'eau reste au coeur de sa rosette. C'est peut-être pour cela que, dans la nature, il pousse à la verticale.

- un aeonium qui ne craint pas le vertige ! aucune falaise, aussi verticale et haute soit-elle, ne lui fait peur. La moindre faille dans le rocher lui permet de prendre racine. De là il regarde de haut tout ce qu'il se plait à dominer dans son orgueil de plante exceptionnelle.

- En étant dans cette position verticale, l'aeonium tabuliforme ne risque pas de laisser l'eau stagner dans sa rosette. Les eaux ruisselantes et les brouillards fréquents lui donneront à boire mais il se passera bien d'en garder des réserves.

Afin de lui permettre de trouver même en culture des conditions de vie similaires, quelques méthodes sont à retenir :

1° En pleine terre dans votre jardin, donnez-lui le talus le plus pentu, et pourquoi pas un muret en pierre sèche sur lequel il se plaira particulièrement. En été, il suffira de l'arroser par un jet d'eau de peu de puissance et sera pleinement satisfait !

2° En pot, évitez la culture en serre, il y ferait trop chaud. Vous pourriez à la limite le mettre en serre froide dès lors que vous lui épargnez une exposition ensoleillée.

3° Toujours quand il est en pot, disposez un caillou ou une autre cale sous le contenant et seulement d'un côté. Le pot restera alors penché et l'aeonium tabuliforme pourra boire sans que de l'eau risque de stagner dans sa rosette.

Si vous avez commencé à comprendre ce qu'il affectionne et ce dont il a absolument besoin, vous êtes alors prêt à adopter l'aeonium tabuliforme.

Fiche technique

Nom botanique complet
Aeonium tabuliforme (Haworth)
Nom local
Góngaro pastel del risco)
Mode de production
Semis à la ferme botanique
Lieux de présence dans la nature
Nord de l'île de Tenerife (archipel des Canaries), jusqu'à 800 m d'altitude
Culture et entretien
Demande quelques précautions particulières (Cf. descriptif)
Type végétal
Monocarpique (une seule rosette)
Couleur des fleurs (pétales)
Jaune clair