Aeonium palmense
  • Aeonium palmense

Aeonium palmense

0,00 €
TTC

Aeonium canariense var. palmense, également appelé canariense subsp. christii, est l'une des formes de canariense, proche de l'aeonium virgineum tout en s'en distinguant. Les nuances sont subtiles mais réelles. À l'inverse, les variantes palmense (originaires de La Palma) et longithyrsum (El Hierro), qui ont été distinguées par plusieurs botanistes sont désormais laissées de côté.

Quantité
Actuellement en culture

PayPal

Aeonium canariense var. palmense, également appelé canariense subsp. christii, est l'une des formes de canariense, proche de l'aeonium virgineum tout en s'en distinguant. Les nuances sont subtiles mais réelles. À l'inverse, les variantes palmense (originaires de La Palma) et longithyrsum (El Hierro), qui ont été distinguées par plusieurs botanistes sont désormais laissées de côté.

Si l'on se réfère à l'aeonium virgineum, palmense a des feuilles plus larges et moins dressées. Celles-ci peuvent être moins duveteuses que celles de virgineum mais elles sont légèrement collantes. Les feuilles de palmense, surtout quand elles sont jeunes, ont nettement une forme de l'as de pique ; celles de virgineum sont souvent légèrement incurvées à la pointe. 

L'aeonium palmense se plaît à mi-ombre ; on ne l'exposera en plein soleil que dans les régions où celui-ci n'est pas trop ardent. Il préfère un sol frais, humifère tout en étant parfaitement drainé.

Fiche technique

Nom botanique complet
Aeonium canariense ssp. christii (Burchard) ou palmense (Webb ex Christ)
Nom local
Góngaro canario
Mode de production
Semis à la ferme botanique
Lieux de présence dans la nature
Îles de La Palma et El Hierro (archipel des Canaries)
Culture et entretien
Demande quelques précautions particulières (Cf. descriptif)
Type végétal
Une grande rosette. Quelques rejets.
Couleur des fleurs (pétales)
Jaune-doré